Banques centrales, profits bancaires et vérités

Saluons l’initiative de la Banque Publique d’Investissement pour étendre sa boîte à outils pour accompagner la croissance des entreprises.Y en a t’il beaucoup qui accepteront de résister aux délices des confidences, vraies ou fausses, et au plaisir de s’attirer à tout moment les bonnes grâces de la presse, de la radio et de la télévision ? Sans une phase de désintoxication, les hommes politiques seront de plus en plus les hochets des hommes (et femmes de communication).Pendant des mois, la planète va se passionner pour ce feuilleton sans équivalent.Pendant trois ans, elles ont « planché » dans le cadre du séminaire animé par Victor Sossou.Ceci est d’autant plus vrai que l’Insee procède à des corrections des variations saisonnières qui lissent la volatilité de certains éléments.Cela est si vrai que les rois de Prusse avaient fait de la France leur modèle pour s’imposer dans le fatras allemand de l’après-guerre de trente ans.D’inspiration libérale, l’écotaxe préfère l’incitation à la contrainte pour corriger les comportements.Mieux même, c’est souvent cette centralisation qui, en luttant contre les conservatismes locaux, a permis à la France d’évoluer.Un document-cadre où, selon le ministre français du Redressement productif, il sera question de « très gros projets » de… coproduction industrielle.Une croissance de la monnaie maîtrisée.Avec cette règle, il n’y aura plus de créations de dettes nécessaires chaque année pour que la quantité d’argent en circulation s’ajuste à la taille de l’économie.Je ne pense pas que la crise en Grèce va poser problème.Sans remettre en cause le financement collectif des dépenses de soins, il paraît aujourd’hui légitime de s’interroger sur l’utilité et la pertinence de l’appareil politico-administratif de l’assurance-maladie.Des travailleurs éthiopiens payés le dixième de leurs homologues chinois.Une organisation centralisée se prête mieux à une campagne nationale, tandis que la souplesse des alliances s’adapte plus aisément aux spécificités locales.La comptabilité traditionnelle des échanges commerciaux sur la base de leur valeur commerciale mesurée à la frontière ne reflète plus les réalités économiques.