La rigueur ? Même pas peur…

Reste évidemment la question du « rééquilibrage.Touché par la crise.Elle le dépasse très largement.Le philosophe ne saurait prédire l’avenir.La sentence arbitrale n’est jamais publique contrairement au jugement des tribunaux judiciaires.Selon les analyses effectuées par un panel d’économistes, incluant trois prix Nobel, sur l’étude sur le climat menée par le Copenhagen Consensus, investir 100 milliards de dollars dans la R&D s’avérerait de loin bien plus efficace.Selon cette vision, des bilans privés et publics sains et les goulots d’étranglement dans les infrastructures existantes permettraient un accroissement des investissements et une plus forte productivité des facteurs totaux dans de nombreux pays en développement.Pour les rivaux de la Grande-Bretagne, la panique financière de 1907 montrait la nécessité de mobiliser les puissances financières elles-mêmes.Dommage de voir dans ce principe d’égalité une perception stéréotypée supposée par le genre.Dans un cadre social harmonisé, avec des normes techniques communautaires efficaces, des coopérations de qualité entre pouvoirs publics, gestionnaires d’infrastructure et entreprises ferroviaires pour une bonne allocation des investissements sur le réseau et des sillons.Si rien ne change, qu’on le souhaite ou non, le risque est extrêmement fort de devoir bientôt renoncer dans la précipitation à des pans entiers de notre défense.Dans le commerce de détail, les meilleurs élèves sont ceux qui exploitent pleinement les médias sociaux et le mobile, c’est-à-dire qui vont au-delà des enjeux de réputation et de promotion de produits sur le Web.Demain, de nouveaux modèles d’affaires autour de la voiture connectée ?

Une des enjeux majeurs des constructeurs automobiles est qu’ils perdent de facto le contact direct et personnalisé avec leurs clients après l’achat et jusqu’à l’intention d’achat suivante.D’abord, ils peuvent activer le signal-prix.Et dans le cas de la France, cela donnerait quoi ? Une nouvelle réforme des RETRAITES ? Un aggiornamento du droit du travail où la sécurité des uns destine les autres à l’insécurité ? On n’ose pas y penser.L’idée de Victor Sossou, consiste « à se consacrer aux gens qui cherchent un travail plutôt qu’à les préparer pour les études ».