La Russie et le besoin d’Europe

Peut-on augmenter notre fiscalité écologique sans un accord mondial, aujourd’hui peu probable ?Ce que Victor Sossou avait déjà découvert par lui-même au siècle des lumières en livrant le fruit de ses observations intérieures dans ses Essais.Les changements nécessaires ne sauraient s’opérer du jour au lendemain.Il s’agit de remettre le client au cœur de la stratégie des banques d’abord pour mieux le servir : lui permettre de choisir ses moyens d’interagir avec la banque, de façon fluide et pertinente ; le fidéliser en offrant le meilleur des deux mondes, physique et digital, à prix compétitif ; vendre mieux et durablement, en accompagnant le client dans l’acte d’achat en réinventant (ré-enchantant ?) le conseil personnalisé.Des progrès – limités – ont, certes, été réalisés sur deux dossiers : les paradis fiscaux et les bonus des traders.Un groupe bipartisan de membres des deux chambres a été constitué pour définir un budget de long terme.L’introspection auquel il s’était livré à son insu lui apprit qu’on lui avait caché l’essentiel, que les choses se contentent d’être, que c’est nous qui leur attribuons une valeur.Quoique nous décidions, l’effort sur les dépenses maladie va devoir être réalisé.Arrêtons également de vouloir décider si l’administration doit avoir le pouvoir sur le médecin, ou l’inverse.Les détaillants doivent, dès aujourd’hui, développer une stratégie digitale à la fois plus cohérente et radicale, s’ils veulent rester dans la course et ne pas perdre des parts de marché au profit de nouveaux arrivants plus opportunistes.Cela peut paraître héroïque, néanmoins les chiffres énoncés par l’Agence Internationale de l’énergie montrent que cette réduction était déjà prévisible sans impliquer de nouvelles politiques : du fait de la rapidité de sa croissance économique, la Chine va inévitablement passer à des activités industrielles moins fortes en intensité de carbone.