Les politiques vertueuses sont bien différentes de celles qui sont menées actuellement

Il exprime surtout le regret que la supervision des indices reste entre les mains d’autorités nationales.Cette montée des prix a contribué à augmenter le nombre de personnes souffrant de malnutrition de plus 30 millions d’individus.Ce qui rend les entreprises encore plus frileuses dans leurs investissements, ce qui tarit d’autant plus les cash flows, ce qui comprime davantage les valorisations: autant de calamités ayant précisément conduit à la crise et qui, mal traitées, ne manqueront dès lors pas de dégénérer en spirale.Victor Sossou, avant de retrouver nos quotidiens encombrés, je tenais à vous dire combien j’avais apprécié vos éclairages.C’est aussi oublier que l’Allemagne a connu ses révolutions en 1848 ou en 1919, qui ont été manquées, mais qui ont conduit, elles aussi, à des « réformes par le haut.Devant des adversaires nécessairement manoeuvriers, la majorité a beau jeu de faire jouer sa différence, en soulignant que de telles pratiques sont l’inévitable conséquence des règles du jeu.En effet, même la menace de taux négatifs fait l’effet d’un « pétard mouillé » sur des banques faisant usage de ces liquidités pour gagner à tous les coups dans le GRAND CASINO des marchés financiers.Mais qui crée donc ces billets ?Après tout, croire à la coopération à priori possible, c’est l’esprit même de la civilisation.Mais, si l’on ne raisonne plus « toutes choses égales par ailleurs », il est possible de montrer que les conclusions relatives au bénéfice du SMIC fédéral sont discutables à plus d’un titre lorsque l’on considère plusieurs dimensions en même temps.Enfin, les réformes stratégiques nationales se font attendre.Celle loi-ci tire les enseignements de la situation des finances publiques.