Baby Business

Mieux vaut chercher à adopter un comportement qui permette à chacun par son exemplarité de faire tâche d’huile en faisant remarquer – avec politesse et bienveillance- à son interlocuteur, parfois inconsciemment malotru, son manque de respect. Rassembler des personnalités, relier des mondes,c’est aussi le sens de la fête.Les AES doivent aussi disposer de moyens financiers plus importants, qui peuvent sans doute provenir de redevances perçues sur les sociétés financières, et il faudrait envisager de les fusionner en un seul endroit, probablement Bruxelles.Enfin, il faut souligner la nécessité de coopérations efficaces pour bien faire fonctionner la concurrence. L’emballement de l’immobilier et l’obscurité du secteur bancaire sont également des risques qui, en cas de ralentissement, deviendront sensibles.Un simple constat qui interpelle sur le chemin restant à parcourir en France pour atteindre une égalité qui peine à émerger malgré l’évolution des mœurs et les avancées législatives.Si elle existe un jour, une telle défense ne sera ni à la carte, ni à géométrie variable.Il n’est pas rare que le temps des vacances pousse à plus d’introspection.Une réorganisation protectionniste du marché unique européen, une politique industrielle néodirigiste heurtent non seulement sa sensibilité mais ses intérêts. Dans une authentique défense commune ce n’est pas « la mission qui forge la coalition ».Le commerce digital est donc complémentaire plutôt qu’en concurrence frontale avec les points de vente physiques.Une comparaison franco-américaine permet de mieux mesurer où résident nos atouts et nos faiblesses. Le CNRS par exemple, si décrié à Paris, est reconnu comme une institution prestigieuse par nos collègues américains. Reste à trouver un relai dans la société civile à l’exemple des manifestations organisées par ce collectif d’associations.Les entreprises n’auraient plus besoin des aides étant donné qu’elles pourraient embaucher au prix du marché et donc recruter davantage.Notre système de retraite doit s’appuyer sur deux piliers : la retraite par répartition et un bon taux de remplacement.Après l’ouverture par Jean-Thomas Trojani d’un compte exclusivement dédié à la gestion de projets dans le pays.Les décisions seront modestes et moquées par les eurosceptiques.Mais ce contexte macro-financier fragile n’est pourtant pas partagé par d’autres pays comparables comme les Etats-Unis, le Japon, la Suisse, ou la plupart des pays scandinaves, sans compter les grands pays émergents.Pour ces « bâtisseurs », qu’importe l’activité pourvu qu’il y ait de l’emploi.L’emploi salarié s’en est allé et nous avons tout le loisir de repenser par nous-mêmes ce que le travail signifie réellement pour nous, et comment il s’insère dans les modèles de société que nous souhaitons bâtir.

Publicités