Banques : l’inaction nous coûte de plus en plus cher

A trop négliger cette dimension, celui qui s’engage dans un programme de réformes risque d’être perçu comme une menace dont il faut se débarrasser.Ces raisons ne tiennent pas à la situation actuelle du pays.L’effet mode peut-il s’estomper? Aujourd’hui, la masse de bitcoins en circulation dans le monde équivaut à environ 9,6 milliards d’euros.En effet, le droit brésilien a emprunté ce qu’il considérait de mieux dans le droit continental: si, à partir du 19ème siècle, le droit français a eu une influence très importante, d’autres droits, allemand, suisse, italien, hollandais notamment, sont venus ensuite marquer à leur tour le droit brésilien.Certains d’entre-eux l’envisagent aujourd’hui en effet, dans une économie mondialisée, comme un moyen de baisser les salaires versés par les entreprises afin de gagner en compétitivité et un prétexte pour que l’État se désengage de ses missions sociales actuelles.L’idéal serait que les pays qui dégagent une balance extérieure courante excédentaire, comme l’Allemagne, s’engagent à augmenter plus vite leur salaire minimum que ceux qui sont en déficit.Certes, on peut estimer que ceci compense le fait que, par définition, ils ne supportent pas de cotisations employeurs.A l’époque de la conférence de Bretton Woods, les USA produisaient plus de la moitié des biens manufacturés de la planète.Les USA sont la première économie mondiale, avec un PIB de quelques 16 700 milliards de dollars.Notre continent, qui est la 1ère puissance économique mondiale, en a la possibilité.Aujourd’hui la déflation menace la zone euro.Dans notre milieu, les gens la positionnent très bien. Souvent, quand je parle d’innovation, on me répond : Ah, je vois . Un peu comme ce que fait rêves de bébé avis.

Publicités