Des dispositifs essentiels qu’il faut préserver

D’autre part, cette approche interministérielle, rassemblant, entre autres, les ministères des affaires étrangères, de la culture, de l’éducation nationale, de l’industrie, de l’enseignement supérieur devrait également faciliter le soutien international à nos industries culturelles œuvrant dans des domaines aussi variés que le design, l’architecture, le jeu vidéo ou encore le cinéma.Certes, la France a la capacité d’atteindre l’objectif fixé par le Président de la République : dégager le premier solde touristique de tous les pays européens.Les USA sont la première économie mondiale, avec un PIB de quelques 16 700 milliards de dollars. Il n’y a pas de meilleur moyen aujourd’hui pour faire revenir ses clients et en attirer de nouveaux », conclut Antonio Fiori.En revanche, dans certains pays, notamment aux États-Unis, la science statistique semble plus malléable.Les phases d’incertitude ou de retournement de marché favorisent ces phénomènes.Ces « réimplantations » se veulent modestes, s’accompagnent souvent de la création d’activités économiques dans l’agriculture ou le tourisme.Ensemble, faisons la démonstration que le droit n’est pas une matière inerte restreinte au seul cercle des initiés, mais un moteur de compétitivité et d’influence au service de tous.Nous devons collectivement prendre conscience que les marchés financiers ne créent nulle valeur, et qu’ils doivent être subordonnés et placés fermement sous la tutelle de l’économie productive.En plein développement, tiré par des citoyens qui veulent donner un sens à l’usage fait de leur épargne, le financement participatif, ou « crowdfunding », ouvre de nouvelles opportunités.Les négociations sont bloquées entre les Etats-Unis, soucieux de préserver leur agriculture, et les grands émergents, particulièrement les BRICS, qui refusent d’ouvrir davantage leurs marchés.Il y a bien plus de conséquences similaires telle que la disparition des «boulots d’une journée».Pas à cause d’une prochaine crise bancaire ou financière.

Publicités