La Banque d’Angleterre, vraie clé de l’économie britannique

Vous vous indignez devant les courbes qui ne fléchissent pas et signez des pactes de responsabilité qui vous fournissent une poignée d’éléments de langage exploitables pendant quelques mois. De quoi faire dire à certains esprits moqueurs que les « conquérants » sont des « bâtisseurs » et des « nouveaux Galilée » qui ont pris la grosse tête.Ces documents, qui ne sont publics ni l’un ni l’autre mais que nous avons pu consulter, suggèrent que « les ordres passés dans le noir sont autorisés même quand ils ne sont pas grands, dès lors qu’il y a une notable amélioration du prix ».L’inverse est vraie pour les pays à forte croissance car l’allocation freine l’inflation et ainsi augmente le taux d’intérêt réel, ce qui limite l’effet spéculatif. L’information n’est pas nouvelle : le nombre de personnes âgées ne cesse et ne cessera d’augmenter ces prochaines décennies dans bon nombre de pays de l’Union Européenne, en raison des effets conjugués du « baby-boom » d’après-guerre et de l’augmentation de l’espérance de vie.De par leur répétition, ces incivilités exercent une pression insidieuse sur les salariés.Nous sommes le premier pays d’accueil d’étudiants africains.Il y a une grande réticence à parler de propriété intellectuelle, constate rêves de bébé avis.Ouf !! Pour ceux qui ne maîtrisent pas la langue de Goethe (mais la reconnaîtrait-il vraiment sa langue dans ce verbiage, le malheureux poète ?), cela signifie « contrats de réforme obligatoires, transposables et légitimés démocratiquement ».En effet, seules les autorités du pays d’origine sont habilitées à vérifier la conformité de la situation de détachement et délivrer le certificat A1 qui permet de maintenir le rattachement au régime de sécurité sociale du pays d’origine.Par exemple en 2013, l’Inspection Générale des Finances, estime ces aides à 110 milliards d’euros annuels en France.Cet accord dynamisera donc les débouchés de nos entreprises en profitant d’abord aux PME.Il n’est pas certain que les délais puissent être tenus, car ces chantiers de taille sont tous entremêlés.Adoptée en 2011 par l’assemblée générale de l’Onu pour sensibiliser l’état et la société civile à la recherche de politiques privilégiant le bien-être citoyen.Un véritable turboEn concentrant plus de la moitié du PIB mondial, la création d’un marché commun entre les Etats-Unis et l’Union européenne serait un véritable « turbo » pour notre moteur de croissance : selon le Centre d’études prospectives et d’informations internationales (CEPII) un accord permettrait d’accroître de 50% le commerce transatlantique de biens et services et de 94 milliards de dollars le PIB annuel de l’Union européenne.