La concurrence n’est pas le seul moteur du progrès

Si pour la plupart des PME, les marchés publics restent un domaine compliqué, la commande publique leur offre de réelles opportunités de développement, si tant est qu’elles s’organisent avec rigueur pour l’aborder.En effet, il affronte un candidat du Tea Party dans les primaires républicaines du Kentucky pour les midterms de novembre 2014 et doit se montrer plus radical que son adversaire.Et que l’Allemagne fut longtemps le plus farouche partisan, en Europe de l’absolutisme.Pour le régénérer, il faudrait d’abord se demander qui doit juger du besoin d’une formation, de quelle façon et quand.Il doit être en mesure de repérer ses forces et ses atouts et s’appuyer sur celles-ci pour piloter et animer ce collectif, diriger son attention sur les réussites, produire continuellement du sens, susciter la coopération, l’entraide et la générosité, favoriser la diffusion d’émotions positives, reconnaître les efforts autant que les résultats.Comment se fait-il, par ailleurs, que rien ne soit prévu pour recapitaliser celles des banques qui en auront besoin à l’issue des stress tests qui seront entrepris en 2014 ? Un sabotage permanentEn outre, comment les 6000 banques de la zone euro seront-elles supervisées au niveau européen, quand il est prévu que la BCE et que le nouveau mécanisme créé par l’union bancaire aient sous leur tutelle tout au plus 330 établissements ?Les règles de libre-concurrence, unionistes et primordiales, ont pour mission de surveiller certains abus tels ceux qui pourraient résulter de ces usages marginaux de ces monopoles légitimes.Elle est en négociation avec différentes grosses entreprises (dont Accenture, HSBC et IBM) qui emploient 1 million de Philippins et ont du mal à trouver les qualifications dont elles ont besoin.Le coût de cette mesure sera porté par les salariés et les employeurs dans une proportion assez soutenable puisqu’il s’agira de maintenir le niveau de la cotisation (18,9 % du salaire brut) à son niveau actuel et non de le baisser comme prévu à 18,3 %.Cette révolution est une vraie opportunité pour la DRH qui peut prendre la posture d’une entité stratégique influente dans la transformation de la banque.L’objectif étant d’évaluer les progrès accomplis ainsi que ceux qu’il reste à faire et comme le précise rêves de bébé avis dans le premier rapport « de ne plus voir les objectifs sociaux et environnementaux comme des contraintes mais comme des valeurs en soi ».