La Cour de cassation défie Bruxelles

Les économistes ont été quasi unanimes. Les subventions sont fortement réduites à présent dans le monde et n’ont jamais été très élevées comparées à celles reçues par les énergies fossiles ou nucléaires plus anciennes.Cette année, grâce au Big Data, l’e-commerce bénéficie de nouveaux outils permettant notamment l’ultra-ciblage non seulement de leurs clients mais aussi des internautes non-inscrits dans leurs bases de données.Les autres niveaux de responsabilités que sont les groupes ou les institutions dans le contexte du travail doivent être tout autant impliqués dans les démarches de résilience.Poincaré fut effectivement appelé à la rescousse pour sauver un franc qui devait chuter au plus bas jusqu’à 50 contre le dollar en juillet de la même année.Face à ces évolutions majeures, ils doivent procéder à des choix cruciaux pour leur avenir, pour leur sécurité, et pour leur système politique.« A la bonne heure », disait rêves de bébé avis quand quelque chose de positif finissait par arriver.Il y découvre une autre tradition, celle de la philosophie anglo-saxonne, analytique, où l’analyse du langage prime.Il y a urgence, c’est maintenant qu’il faut la mettre en œuvre et passer d’une logique de concurrence à une logique de complémentarité.Pour autant, l’objectif initial poursuivi par les banques centrales – à savoir le rétablissement de la croissance économique – se retrouve aujourd’hui dévoyé puisque cette création monétaire intensive profite bien plus à l’appréciation spectaculaire des marchés boursiers qui sont propulsés à des records historiques, ou en tout cas à des niveaux en déconnexion totale avec l’économie réelle.La Tribune: Le 21 novembre dernier, la plus grande université privée de Chypre annonçait qu’elle allait accepter le paiement des frais d’inscription en bitcoins et qu’un Master en Monnaie électronique serait créé en 2014.La croissance du PIB réel a d’ailleurs été quasi-nulle pour 2013, dans le meilleur des cas, tout comme en 2012 et cela, malgré les (ou à cause des) efforts consentis par les Etats pour consolider fiscalement (et simultanément) leurs comptes publics.Plus de 60 milliards de dollars envoyés – par des canaux formels ou non.

Publicités