La directive résolution ou comment ajouter la confusion à la confusion

Ce théâtre, disions-nous, combine les événements de manière à insinuer un mécanisme dans les formes extérieures de la vie.Nous n’avons aucun intérêt à écouter le ronron con­tinu et le bourdonnement ininterrompu de la vie pro­fonde.Ils n’en avaient pas moins la même direction.Elle n’a eu pour effet que de perturber la vie des salariés concernés et d’alourdir les coûts de fonctionnement des sociétés de bourse.Son visage, qui n’était jamais vide de pensée, semblait avoir fait son plein d’expression, de malice, d’ironie, de grognerie, d’humour et de paradoxe.L’indivisibilité de l’acte par lequel on conçoit l’une quelconque d’entre elles se traduit alors sous forme d’un point mathématique, qu’un intervalle vide d’espace sépare du point suivant.Ce n’est pas que l’esprit soit atteint directement.Et si le mou­vement intérieur des éléments de la représentation rend compte, dans l’effort intellectuel, et de ce que l’effort a de laborieux et de ce qu’il a d’efficace, com­ment ne pas voir dans ce mouvement l’essence même de l’effort intellectuel ? C’est un événement qui génère de vraies cohésions au niveau local , estime Arnaud de Lummen.Certes, les biologistes n’en font pas tous le même usage.Tentons de nous nourrir de sa chaude lumière pour regarder notre avenir avec plus d’optimisme et d’imaginer des solutions concrètes.Dans un précédent essai, nous avons montré qu’il fallait distinguer une série de « plans de conscience » différents, depuis le « souvenir pur », non encore traduit en images distinctes, jusqu’à ce même souvenir actualisé en sensations naissantes et en mouvements commencés.Pour autant, nous ressentons tous le besoin de donner une certaine unité à notre existence.Sa quasi disparition n’est pas anecdotique.

Publicités