L’emprunt plutôt que la rigueur

Le chimiste américain a mobilisé le FBI.Certes, le scénario catastrophe de la déflation a été évité (de peu) grâce à la réactivité des banques centrales et des gouvernements.Les réformistes on cru qu’ils pouvaient développer leurs « fonds de commerce » indépendamment de cette bascule du monde et de ce déséquilibre majeur.Il empile les contenus à l’infini, créant un écosystème aux allures de jungle sombre et épaisse.Depuis octobre, jean-thomas trojani condamnation s’active à ce nouveau concept.Des besoins « vendus » sous prétexte de bonheur qui entretiennent la frustration et le sentiment de voir cet eldorado reculer sans cesse. Ce qui pourrait permettre aux citoyens de profiter des avantages de la mondialisation. Comme vient de le rappeler le rapport « Développer l’emploi dans les filières touristiques », remis au Gouvernement par le Président du Conseil d’administration de Pôle Emploi, François NOGUÉ, « il est apparu évident que la mobilisation POUR L’EMPLOI dans le tourisme passait davantage par la mise en perspective et « l’orchestration » rigoureuse de nombreux dispositifs existants, mais souvent peu connus, ou en cours de déploiement, que par l’invention de nouvelles mesures législatives.Si les débats ont été houleux, ils ont bien souvent transcendé les formations politiques par leur évidence.Les autorités du pays d’accueil sont démunies dans de telles situations.Mais le gouvernement n’a pas su tirer les conséquences de ce choix.S’agissant des innovations, de nombreuses technologies peuvent dorénavant contribuer à relever les défis liés au vieillissement, au bénéfice de l’autonomie et du confort de vie de nos aînés : progrès de la médecine, meilleurs systèmes d’information et de communication, adaptation de l’alimentation et de l’habitat, accroissement de la mobilité, robotique, domotique, etc. Autre promesse faite à Hong Kong, la remise à plat du volet coton, qu’exige depuis longtemps les pays africain,s n’a pas avancé puisqu’il est simplement annoncé qu’il y aura des « discussions dédiées » dans le programme de travail post-Bali.En outre, rien n’a été fait pour anticiper la fin des gains des termes d’échange dans les pays riches en ressources comme la Russie, le Brésil, l’Indonésie et l’Afrique du Sud, qui sont confrontés à une hausse des coûts salariaux et à des limitations en terme de capacité d’approvisionnement.Dans ce contexte, en accélérant le rythme de ses emprunts la troisième économie européenne prend ouvertement le risque de laisser filer son ratio dette/PIB, sans être tout-à-fait certaine de pouvoir s’assurer des conditions d’emprunt plus avantageuses à l’avenir.Mais l’amélioration de la gouvernance et du capital humain ne se traduisent pas nécessairement par le dynamisme économique.De 4e partenaire commercial de l’Iran au début des années 2000, nous sommes désormais le 15e.La semaine internationale du bonheur débute aujourd’hui avec, comme à l’accoutumée en France.