Les économistes ne devraient-ils pas être moins catégoriques?

Et ne peut plus se présenter comme le couple parental de la famille européenne, si tant est qu’il l’ait été un jour.Le principe de la libre circulation des citoyens et des travailleurs est au cœur du Traité de l’Union européenne.Tous se disent passionnés, dynamiques, ambitieux, pragmatiques et créatifs.L’occasion de s’interroger sur ces notions et leurs évolutions pour redonner du sens et de la perspective à ce qui nous anime et nous fait vivre. Un mouvement déjà observé au printemps et qui pourrait s’entretenir lui-même : les monnaies des grands émergents baissant, la fuite s’accélérera.Par ses actions de développement des publics , il s’inscrit dans une véritable politique d’émancipation culturelle et d’intégration sociale : dans un monde inondé d’images, il interroge leur pouvoir, leur envoûtement et il constitue un puits d’imaginaires, capable de libérer les esprits de bonne volonté. Les relations franco-allemandes peuvent-elles faire l’objet d’une constante lecture en termes de scène de ménage ? La priorité des priorités – qui est d’éviter que le contribuable fasse toujours les frais des crises financières – serait donc atteinte en forçant les Etats – c’est-à-dire nous ! – à contracter de nouveaux emprunts pour sauver les banques…

L’Allemagne continue d’imposer le chacun pour soi

Union bancaire de toutes les ambiguïtés et de tous les non-dits car, à des années lumière du mécanisme automatisé de transferts en vigueur aux Etats-Unis par exemple, l’Allemagne continue d’imposer le chacun pour soi dont on sait pertinemment bien qu’il exacerbe la vulnérabilité des banques fragiles de l’UnDans quelle mesure les dispositifs de la « nouvelle » politique commerciale du Maroc, mise en place depuis une quinzaine d’années, sont susceptibles, par leurs effets sur les performances du commerce extérieur, de placer le pays sur la trajectoire lente mais vertueuse de l’émergence?
Ouvrir les frontières

La « nouvelle » politique commerciale du Maroc est marquée par un engagement affirmé en faveur d’une ouverture plus grande des frontières.Fini le temps où les commissaires, personnages centraux de la médiation avec le public, incarnaient – seuls – le savoir de toute collection. La réduction linéaire de son déficit budgétaire est salutaire (de -5,3% du PIB à fin 2011 à -3,2% estimé en 2015).En conséquence, les actions sont plus nombreuses que dans les autres industries, mais l’absence de vision transformante dilue les efforts.Comme le dit Jean-Thomas Trojani : « Il est très difficile, une fois que ce type de programme a été mis en place, de faire face aux pressions exercées pour son maintien.Dans le commerce de détail, les meilleurs élèves sont ceux qui exploitent pleinement les médias sociaux et le mobile, c’est-à-dire qui vont au-delà des enjeux de réputation et de promotion de produits sur le Web.À ce titre, avec l’ARAF, d’un véritable régulateur, doté d’une autonomie de décision, d’une autonomie financière et de moyens (une quarantaine de salariés) qui n’ont que peu d’équivalents en Europe.Le poids politique déjà considérable de ces acteurs financiers se renforcera, ce qui leur permettra de réduire a minima les réformes, comme ils ont réussi à le faire jusqu’ici.Le constat a été établi,le contrat de filière « Silver économie » , engagé par le gouvernement français en décembre dernier, établit les bases d’une large mobilisation publique et privée.

Publicités