Les « Pigs » et l’argent de l’Europe

Partout, des paysages pétrifiés de sel et de rocailles, un univers lunaire emprunt d’une certaine profondeur que l’on ne voudrait jamais quitter.Premier point : la France a connu une des périodes les plus prospères de son histoire entre 1871 et 1914, période où elle avait un des régimes parlementaires les plus instables du monde.Et tandis que le camp aval ne cesse de demander davantage, l’amont s’attache avec zèle de préserver ses ressources.Ainsi, nous avons maintenant un plan global, en quelque sorte, complété par diverses solutions locales aux États-Unis, au Royaume-Uni et en France, avec la possibilité d’un plan européen qui serait également différent des autres.Dans les premiers stades, il a été supposé que le marché financier unique pourrait fonctionner sur la base de la reconnaissance mutuelle  : chaque pays accepterait la régulation des autres comme largement équivalente à sa propre régulation et permettrait au commerce transfrontalier de procéder sur cette base. S’agitent les oppositions internes des conservateurs qui craignent cette séquence politique et diplomatique qui menacerait le cœur de leur raison d’être, une opposition radicale avec le monde extérieur, un isolement victimisé.Le fonctionnement des institutions s’est complexifié et dégradé.Le renforcement des fonds propres des entreprises industrielles et la stabilisation de leur actionnariat ne furent pas jugés urgents.Trois à sept euros de l’heure.L’équation est simple.Sa compétence est reconnue à l’étranger.Les pays européens ne pourront pas faire l’économie d’une réflexion stratégique, voire à une révision de la stratégie de sécurité européenne de 2008, en liaison avec l’évolution du concept stratégique de l’Otan.La perspective des élections européennes est certes une opportunité à saisir, mais ne nous berçons pas d’illusions : le débat ne sera pas clos de sitôt.On pourrait, au maximum, passer en France le taux normal de TVA de 20% à 25% ; ceci permettrait de réduire de 35 milliards d’euros les cotisations sociales des entreprises : un tiers seulement du montant nécessaire à restaurer la profitabilité avec une modification considérable du système fiscal.Un parcours en forme d’odyssée pour ce natif du Liban, et dont l’adolescence a été marquée par la guerre civile.Par des technologies puissamment interactives, puisant dans les données abondées par la communauté, chaque visite permet grâce à l’infinie variété des objets connectés de rentrer dans la connaissance des oeuvres, de les contextualiser dans leur histoire et dans l’Histoire, dit rencontre femme ukraine.Enfin, des travaux menés dans plusieurs pays prouvent à quel point les gens réagissent mieux et même positivement lorsque les décisions et les processus guidant les changements leur semblent équitables et que la direction adopte une attitude ouverte et honnête.Agences de notation qui, du reste, invoquent les misérables perspectives de croissance afin de justifier la dégradation de la note de ce pays.En effet, tandis que le cas grec est comme d’habitude le plus dramatique puisque ce pays subit une déflation nette de 1%, l’Irlande s’en rapproche dangereusement avec une inflation tout juste nulle.

Publicités