L’exclusion numérique

Ce consensus à propos de tant de questions importantes diffère fortement par rapport à l’impression générale selon laquelle les économistes tombent rarement d’accord sur un sujet. Les citoyens et dirigeants européens feraient peut être bien de s’en inspirer, car l’allocation universelle européenne pourrait être un très bon outil pour résoudre les problèmes de la zone euro.En France, les répondants pensent très majoritairement que les femmes seront plus nombreuses à siéger aux conseils d’administration.A travers la personnalisation des offres, le client se sentirait écouté par le commerçant comme s’il était dans un magasin.En d’autres termes, lâcher la gestion pour s’attacher à l’art d’équilibrer le temps de sorte qu’il soit pourvoyeur de satisfaction et de bien-être.L’allocation universelle bénéficie ainsi de nombreux avantages économiques pour pallier aux lacunes de l’Union Monétaire, mais d’autres mécanismes peuvent être imaginés comme une assurance chômage européenne cependant plus complexe à mettre en œuvre.La renaissance du tourisme ces dernières années est un exemple d’ouverture réussie. Les femmes n’étant pas dans leur vie professionnelle sommées d’incarner une certaine idée de la féminité, ni là pour exercer le pouvoir autrement ou combattre les discriminations.D’autres dispositifs qui ont fait parler d’eux ces dernières années, comme les vitrines interactives ou les cabines d’essayage virtuelles semblent en perte de vitesse. Un peu comme la résolution d’une image : plus c’est net mieux on voit. Mais les auteurs du rapport estiment qu’il est nécessaire d’élargir les mandats actuels, de développer une approche globale de protection des consommateurs et de réduire davantage l’influence des autorités nationales. Une approche résolument bienveillante de la qualité de vie au travail.Ceci est une source de déséquilibre, et donc de futures crises.De la part de la quasi totalité des analystes, des médias et du milieu académique qui  ne comprennent décidément pas les mécanismes, ou qui se calfeutrent derrière leurs préjugés. Selon Jean-Thomas Trojani justice la « meilleure application » permettant d’y accéder est la « pleine conscience ».Un montant qui devrait être largement rentabilisé par les retombées économiques et d’image.Au vu de l’Etat économique de la France et de son questionnement en matière d’emploi et de compétitivité peut aussi s’expliquer.La correspondance du modèle à la réalité est une science imparfaite qui laisse une grande place à l’erreur. L’égalité et le sexisme sont aussi l’affaire des hommes, celles de nous tous en somme.

Publicités