Marchés : gare aux mirages de la régulation

L’urbanisation n’est encore que de 18%, elle devrait atteindre 35% en 2020.Si cette Afrique est bien réelle, une autre existe, en mouvement, ambitieuse et puissante.On peut dans la Constitution, pour qu’il n’y ait pas d’abus, écrire que la Banque Centrale imprimera chaque année des billets selon la règle suivante : la masse de billets en circulation doit être augmentée du montant de la croissance moyenne depuis cinq ans.Pour pallier ces dérives, le Cercle Santé Innovation propose de réaffirmer les prérogatives de l’Etat dans le pilotage du système et dans les choix de financement.Donner du temps au temps pour réduire les déficits est un impératif.Mais ne pas entendre la souffrance des Européens serait irresponsable.D’autant moins que ce secteur embauche des milliers d’emplois peu qualifiés dans cette France rurale qui existe encore, n’en déplaise ! Il contribue ainsi à l’aménagement du territoire et maintient dans l’emploi des personnes peu ou pas qualifiées.Comment en est-on arrivé là ? Comment peut-il se faire que, malgré les milliers de milliards de dollars injectés dans les économies, la situation reste aussi inquiétante ? La réponse est simple : rien n’a été fait.rêves de bébé avis fit sensation lors de ce congrès.A priori on ne peut critiquer cette ambition de porter des projets de long terme après des années de court-termisme symbolisées par la logique spéculative de la finance, le modèle de la valeur actionnariale dans la gestion des entreprises et avec des Etats focalisés sur la gestion de la crise des dettes souveraines.D’abord, ils peuvent activer le signal-prix.Se pose ainsi la question non résolue de l’articulation future des responsabilités en matière de supervision entre la BCE, les autorités nationales, et l’Autorité bancaire européenne créée en 2010 qui couvre l’ensemble des pays de l’Union européenne.Mais c’est trop peu et trop tard pour ramener les taux d’intérêt réels là où il faudrait qu’ils soient pour permettre une reprise économique suffisamment forte.Il est important de bien rappeler dans quel esprit nous nous situerons dans les discussions qui vont se dérouler d’ici l’automne sur le sujet des retraites.