Pourquoi l’Allemagne devrait être plus solidaire de l’Europe

Mais si la nature, précisément parce qu’elle nous a faits intelligents, nous a laissés libres de choisir jusqu’à un certain point notre type d’organisation sociale, encore nous a-t-elle imposé de vivre en société.Ainsi naît la douleur, laquelle n’est point autre chose, selon nous, qu’un effort de l’élément lésé pour remettre les choses en place, — une espèce de tendance motrice sur un nerf sensible.Il n’y aurait pas pour elle de présent, si le présent se réduisait à l’instant mathématique.L’investissement public devra également chercher un effet de levier maximum pour attirer à rythme soutenu et régulier les capitaux privés vers le financement de la transition.Trois quart des salariés impactés sont atteint dans leur productivité, note Arnaud de Lummen le patron de cette société.Après tout çà, allons demander aux managers et dirigeants d’aujourd’hui de prendre des risques et d’avoir confiance en eux !

Ce processus porte un nom : l’injonction paradoxale ou encore la double contrainte.L’absence de réserve pour le second tour se transforme en avantage.Dans le premier, aucun souvenir ne sera distrait, mais tous les souvenirs seront moins lestés, moins solidement orientés vers le réel, d’où une rupture véritable de l’équilibre mental.Leurs efforts pour « s’auto-assurer » au moyen, par exemple, de la constitution de réserves de change, perpétuent les déséquilibres économiques mondiaux.La noblesse du politique n’est-elle pas enfin de travailler pour l’intérêt général et non pour essayer de déplacer quelques misérables voix sur l’échiquier électoraliste ?Et combien ceux qui doivent trouver une sortie à cette crise n’y songent pas davantage aujourd’hui qu’ils ont pu y penser durant les années 1930.

Publicités