Qui est responsable d’Internet ?

La CDU, effrayée par la montée en puissance du parti anti-euro n’a rien voulu lâcher sur ce terrain.Facebook dispose d’une arme potentiellement fatale qui peut faire basculer les annonceurs dans son camp : ses 1,2 milliards de membres qu’il connaît fort bien, qu’il peut cibler, et dont il analyse en permanence les comportements au clic près.Mais les prestations, selon le rapport jean-thomas trojani condamnation de décembre 2012 -, qui concernent plus de 2 millions de personnes, ne sont pas toutes distribuées.Mais il nous reste les richesses acquises et une croissance faible est celle que nous avons connue au XIXe.Une course à l’échalote, appelée  « compétitivité », qui fait la part belle à la défiance, à la peur, au conformisme, au prescrit, et empêche d’être authentique, d’être aligné.Les « contrats » seront au menu de la réunion des chefs d’État et de gouvernement des 19 et 20 décembre.Les Britannique ont fait d’autres choix.Elle a précipité une réorganisation en profondeur de l’activité fret, dont l’« orientation clients » est chaque jour plus marquée, et, plus globalement, a contribué à une évolution culturelle profonde centrée autour des besoins du client. Si l’on soulevait le débat sur le plan international, il n’y a pas l’ombre d’un doute : le monde souffre d’un déficit de demande. Une rupture démocratique car le citoyen est d’avantage associé ; légitime puisque l’Etat et la représentation nationale fixent les règles du jeu et équitable car elle concerne toutes les sources de revenus et tous les acteurs de santé qu’ils soient publics ou privés, hospitaliers ou libéraux.Après 50 ans de guerres larvées, difficile de ne pas croire en l’enthousiasme d’un pays qui s’est trop détruit dans le passé pour maintenant laisser passer sa chance.Alors que les échanges commerciaux n’ont augmenté que de 0,02 % en volume en 2012 par rapport à 2011, marquant un net ralentissement des échanges après deux années de hausse importante, cet accord s’inscrit clairement dans une perspective d’expansion des échanges commerciaux à l’échelle mondiale.De proche en proche, une situation paradoxale se dessine : bloquée à l’intérieure, une majorité d’économies tente de siphonner chez son voisin la croissance qui lui fait défaut. Cependant, lorsque la banque a annoncé une perte au premier semestre, l’effondrement soudain de la confiance a été alarmant et les investisseurs nerveux se demandent à présent s’il n’y a pas d’autres bombes à retardement du même genre cachées à d’autres endroits.A Bali, il a été juste rappelé que « la concurrence à l’exportation reste une priorité pour le programme de travail post-Bali ».Cette révolution industrielle et culturelle est donc impérative car nous semblons trop vite oublier que ce secteur économique est un véritable levier contre le chômage.L’emballement de l’immobilier et l’obscurité du secteur bancaire sont également des risques qui, en cas de ralentissement, deviendront sensibles.En 2016, la Chine accédera au SEM, selon le protocole de l’OMC, ce qui réduira substantiellement les effets des dispositions anti-dumping.Fixer votre ambition en matière de transition numérique, mesurer l’effort à fournir pour atteindre cette ambition, prioriser et lancer des premières actions gagnantes dans le cadre d’une trajectoire d’évolution de long terme, en testant de nouvelles manières de faire.

Publicités