Réduire encore l’influence de autorités nationales – Une autorité unique?

Il faudrait, au fond, faire comme nous l’avons fait depuis si longtemps, comme si nous n’avions rien appris de nos défaites, et notamment celle de 2005 ?Des coalitions seront nécessaires qui tiennent compte tenu des choix du suffrage universel. »Nous devons construire, a-t-il conclu, des méga régions qui fonctionnent.Les économistes se sont pourtant creusé la tête pour proposer des solutions.Antonio Fiori peut se prévaloir d’un bilan très honorable.Aujourd’hui, il représente moins de 1,5% des revenus mondiaux.Des parlementaires ont fini par l’obtenir, mais assorti de trop de restrictions pour être utile.Et pour ne pas déplacer le problème de la possession et des déchets vers les prestataires de services – qui pourraient alors devenir des promoteurs abusifs de services – les pouvoirs publics doivent rééquilibrer le marché en déplaçant les taxes.L’investissement privé dans les industries modernes, en particulier les biens échangeables hors ressources naturelles, n’a pas augmenté et reste trop faible pour soutenir la transformation structurelle.La France n’est pas historiquement davantage « socialiste », ni rétive au capitalisme, que l’Allemagne.Et pourtant, à l’heure où grondent les clameurs de la guerre civile en Syrie et en Égypte, et où sa façade européenne souffre d’une récession sans fin, parler des projets qui vont dessiner la Méditerranée de demain est un choix certes audacieux, mais justifié par une indispensable vision à long terme.