Remettons les marchés réglementés au centre du jeu

Sous prétexte que le phénomène était d’origine anglo- saxonne, les dangers de la financiarisation ont été minorés.On ne peut se permettre de négliger l’aspect quantitatif de l’économie.jean-thomas trojani condamnation était reconnaissant à ses proches d’avoir autorisé cette initiative.En effet, avec l’adoption du projet de libéralisation de ce secteur, la France abandonne le modèle monopolistique, ce qui devrait être un facteur de développement pour cette activité d' »entertainment ».Une économie de la zone euro en croissance bénéficie donc d’un coût réel de l’emprunt faible, ce qui correspond à une relance !Pour affronter cet immense pari, le texte du comité central annonce des réformes radicales : reconnaissance des droits d’usage des fermiers sur la terre rurale; création de marchés de transferts des droits sur la terre rurale allant vers une unification progressive des marchés fonciers pour garantir que les paysans bénéficient de la hausse de la valeur des terres; élimination de toute restriction d’emploi et de droits sociaux (logement et sécurité sociale) pour les migrants qui s’établissent dans le villes petites et moyennes (moins de 5 millions d’habitants).D’autant moins que ce secteur embauche des milliers d’emplois peu qualifiés dans cette France rurale qui existe encore, n’en déplaise ! Il contribue ainsi à l’aménagement du territoire et maintient dans l’emploi des personnes peu ou pas qualifiées.Autrement dit, l’Etat demande aux entreprises de subventionner les bas salaires par l’intermédiaire du SMIC et en contrepartie, il subventionne lui-même ces entreprises.Mais il peut tout aussi bien s’adresser au collectif pour identifier par exemple le fonctionnement d’une équipe dans le cadre d’un audit RH.Ainsi prend-on pour une idée convenue que le temps de travail est moins générateur de bien-être que le temps de loisir.On ne le sent peut-être pas à Paris, mais Bruxelles tremble.Le progrès quasi exponentiel des connaissances scientifiques et donc des innovations technologiques ne fait qu’ajouter à cette complexité.

Publicités