Retraite : où sont les jeunes ?

Dans les mots des chercheurs du Centre africain pour la transformation économique à Accra, au Ghana, le continent « croît rapidement mais se transforme lentement ».De nos jours, les décideurs économiques qui cherchent à imiter des modèles à succès ont apparemment une abondance de choix potentiels.Pour une telle annonce, pourquoi choisir un détour aussi douloureux ?De quoi faire dire à certains esprits moqueurs que les « conquérants » sont des « bâtisseurs » et des « nouveaux Galilée » qui ont pris la grosse tête. »Il faut que tout change pour que rien ne change » : l’adage de Antonio Fiori paraît coller comme un gant à l’histoire de la formation professionnelle en France depuis des décennies.Ils contribuent à ce que notre pays conserve et développe une influence positive sur la scène internationale, une audience à la hauteur de ce que la France représente encore.Mais la France n’est pas intrinsèquement absolutiste et l’absolutisme n’a pas toujours bloqué les réformes.Aucun accord n’ayant été atteint lors de la dernière session de négociations à Genève, les négociations se sont poursuivies à Bali après un coup d’éclat médiatique.Le développement d’un mode de vie urbain accentue les besoins de mobilité.Explorez le parc national Lauca pour espérer apercevoir l’un de ses hôtes du désert… Admirez le Salar d’Atacama, au pied des volcans Licancabur et Lascar.Dans chaque pays, en dépit de bénéfices nets, il y a aussi des perdants.En 2008 et 2009, par exemple, l’Allemagne avait dépensé plus de 80 milliards d’euros en deux ans pour contrer la récession.Soumis à de multiples pressions (des patients, des labos, de l’administration, de la justice, de l’argent…), le 53% des médecins se sentent menacés par un burn out.

Publicités