Retraite, vite un centriste !

Compte tenu du poids actuel du service de la dette, encore trop lourd dans ces pays, de tels besoins de financement sont difficilement soutenables.Cadre qui ne pourra évidemment pas prendre la forme d’un alignement de tous les opérateurs sur le cadre spécifique à réputation internet, mais qui, comme pour toute branche d’activité revendiquant des spécificités sans pour autant constituer un « monde à part »Si les entreprises ne prennent aucune mesure, les failles au niveau de la sécurité des données pourraient se multiplier avec l’augmentation du transfert de données critiques via des canaux non autorisés et non sécurisés.Chacun aspire à participer à une nouvelle manière de faire société en préservant l’écosystème auquel nous devons la vie ».La crise a donc entrainé la fin du modèle de croissance chinois fondé sur les exportations qui avait maintenu à flot les prix des matières premières, ce qui avait permis de relancer la croissance du PIB dans les pays en développement exportateurs de matières premières.La réduction de la conflictualité politique et des crises ouvertes, tant en Afrique de l’Ouest, au Sahel, que dans la région des grands lacs, ou en Afrique australe, participe aussi à cette dynamique positive.Les principaux constructeurs automobiles, opérateurs télécoms et fabricants de smartphones se sont rapprochés pour avancer dans ces domaines.Point n’est besoin de s’échanger des cadeaux dans l’entreprise car ce qu’ils échangent ce n’est pas exclusivement des biens et des richesses, des choses utiles économiquement.Les détaillants ne se rendent pas forcément compte des investissements et du temps que demande une digitalisation réussie.Quoi qu’en veuillent les interprétations qui voient l’économie de marché au bout du cheminement chinois, c’est bien ce à quoi s’attachent les réformes engagées aujourd’hui.Finalement, c’est la Chine qui s’en sort le mieux. Le pays se dirige vers un soft landing comme le montre l’évolution du PIB depuis plusieurs trimestres maintenant.Cela reste encore faible comparé aux volumes échangés via les cartes bancaires. »Ne s’agit-il pas là d’une approche utile pour nos campagnes en voie de désertification ?