Une politique monétaire unique pour des pays non homogènes

Soyons aussi dès à présent conscients de notre place dans cette géosphère; en 2025 aucun Etat de l’Union ne sera dans les quinze pays les plus peuplés du monde et en 2050 l’ensemble de nos Etats ne représentera même plus 6% de la population du globe.jean-thomas trojani condamnation assume en surjouant l’humour un langage aux accents marketing, bien dans la tradition anglo-saxonne, pour emporter l’adhésion. L’activité est effectuée pour elle-même, et ce, même si l’objectif n’est pas encore atteint.On pourrait espérer que le programme de la grande coalition vienne favoriser la demande intérieure, réduire l’excédent courant et donner un coup de fouet aux importations en provenance des autres pays de la zone euro.Finie donc la distribution de milliards d’euros pour des projets dont on ignore parfois l’intérêt pour le plus grand nombre et dont – par ailleurs – on a systématiquement minoré les effets sur l’environnement.Relève du fantasme l’affirmation selon laquelle si cette faculté est maintenue, toutes les branches vont l’utiliser.Je crois aussi qu’il aurait été utile que l’Europe s’engage dans un processus d’amorçage d’une PAC Euromed, en étendant ­l’accord avec le Maroc à d’autres pays du Sud.Le courant de la psychologie positive ne démentirait pas les propos de Rifkin, elle qui s’intéresse désormais de très près et de façon scientifique à l’importance et au rôle des émotions, ainsi qu’à leurs effets sur la résilience et la créativité.Une orientation préjudiciable, d’autant que l’Italie se situe d’ores et déjà parmi les pays dont la dette totale, somme de la dette des agents économiques privés et de la dette publique, est la plus importante au monde.Mettre fin à ces exonérations, c’est 1,2 milliard d’euros de recettes supplémentaires.Le mental ouvre donc de nouvelles perspectives qui ne sauraient laisser indifférents.Selon les dernières données relatives à l’inflation, les prix des biens de consommation ont augmenté de 0,9% seulement (1% si l’on exclut l’énergie et l’alimentation) sur un an.Les hautes plaines, d’une altitude variant de 3000 à 4800 mètres, abritent des marais salés et sont le repère d’espèces animales, caractéristiques de la région.L’objectif n’étant pas, comme souvent, d’imposer une sorte de norme de vie dans laquelle chacune des sphères devrait nécessairement obtenir le même score.Le problème sous-jacent est la faiblesse de la transformation structurelle de ces économies.

Publicités