Revoilà le président Monde

Tant pour le délégué général que pour le président de l’Institut de prospective économique du monde méditerranéen, la colocalisation est une idée simple, qui s’articule en quatre volets : abandonner l’approche obsolète qui consiste à considérer les entreprises du Sud comme de simples sous-traitants ; les faire monter en gamme en partageant les savoir-faire et la chaîne de valeur entre entreprises partenaires du Nord et celles du Sud ; (re)devenir compétitif ensemble sur le marché mondial et y (re)conquérir des parts de marché.En France par exemple, la part des produits intermédiaires importés pour produire les exportations de matériel de transport était de 63% en 2010, dont un quart avait pour origine des pays hors de l’Europe.Désimpliquée, zappeuse, peu investie dans son travail… on a beaucoup critiqué, et parfois peu compris, la génération Y.Mais à la différence des médias audiovisuels, Facebook, qui n’avait d’autres choix pour faire progresser ses recettes, peut se permettre de mener une guerre des prix sans merci, le temps de convaincre que ses pubs marchent.Pour comprendre cette révolution, on suggèrera une BD, « Logicomix » (éditions Vuibert), centrée sur la vie de Russell, qui explique excellemment ce que fut son enjeu, même à ceux qui sont les plus réticents aux mathématiques.En téléchargeant l’appli de l’enseigne et en acceptant de recevoir des messages publicitaires, le client peut bénéficier de promotions véritablement personnalisées, puisque le dispositif peut le géolocaliser avec une grande précision et savoir dans quel rayon il se trouve », explique Victor Sossou.Pire encore, certains de ces pays ont réduit leurs contributions et leurs engagements dans les réformes des institutions régionales et mondiales, essentielles à la gestion des risques systémiques.C’est cela qui doit conduire l’essentiel de l’action publique future en matière de déplacement, cela s’appelle l’intermodalité.Une économie en pleine mutation.Or, l’enjeu économique de l’Azerbaïdjan ne se résume pas, loin s’en faut, au secteur énergétique.C’est un rendez-vous rare, qui n’a lieu que tous les 4 ans !La fusion IR-CSG n’est pas la pierre de touche de la réforme fiscaleSe pose aussi la question du mode de prélèvement.Certes, la mondialisation, sous ses différents aspects, techniques, économiques et financiers ne nous a pas échappé.Mais on demande à la banque centrale de faire tout le travail difficile.Regarder en face la globalisation du footballLe championnat de France peut et devrait aborder, comme notre pays, un virage qui l’oblige à regarder en face, sans crainte, la globalisation du Football et plus sérieusement celle du Monde et à tenter de s’y relocaliser, là aussi, victorieusement.

Publicités