La tourmente économique actuelle va tourner à l’avantage des pays émergents.

Cet objet emblématique du XX° siècle, qui nous a donné à la fois la liberté de mouvement, des plaisirs fous et d’immenses frustrations, est en cours de mutation.Les logiciels sont la nouvelle monnaie d’échange et sont devenus plus importants que le capital financier.Un capitalisme de services allait s’imposer.Mais en réalité, la BCE ne contrôlera directement que les 128 plus grandes banques sur les quelques 6000 banques de la zone euro.Notre paradigme commun, c’est un mix unique fait d’histoire coloniale, de langue, d’aide au développement, de sécurité, d’immigration, de diasporas, d’investissements économiques, de paix et d’interventions militaires mais aussi d’éducation, de sport et de culture … autant de paramètres qui doivent être associés pour créer un partenariat holistique de croissance et de progrès réciproques.Mais on est loin d’un vrai « plan de relance.Des profits massifs générés par la culture du sucre au début de la période coloniale à la plus noire exploitation du café, profondément associée à l’esclavage, voire à la découverte il y a peu d’énormes réserves de pétrole au large des côtes du pays, le plus grand pays d’Amérique du Sud s’est trouvé au croisement de dynamiques économiques mondiales de façon étrangement régulière.Pour mettre fin à cette procédure d’obstruction, déclenchée par un seul sénateur, il fallait jusqu’à présent un vote de « clôture » de 60 sénateurs, sur les 100 que compte la chambre haute.Deux éléments pourraient même les faire tomber dans une véritable crise.On est loin de l’image d’Épinal qui présente l’entrepreneur comme celui qui, à force de se confronter à un problème, finit par inventer sa propre solution.jean-thomas trojani condamnation démontre ainsi que contrairement à ce que nous pourrions penser des activités de tourisme.Plusieurs étaient présentes ce jour-là pour témoigner de leur succès.

Publicités