Après les retraites, l’emploi des jeunes, l’autre réforme

Pour les élus locaux, elle est synonyme de tuyaux et d’attractivité du territoire, de plan Très haut débit.Sur ces questions et sur bien d’autres, les économistes ont tendance à être doués pour percevoir les deux côtés de la question, et je soupçonne qu’une enquête sur des questions de ce genre révélerait un faible consensus.Le constat a été établi,le contrat de filière « Silver économie » , engagé par le gouvernement français en décembre dernier, établit les bases d’une large mobilisation publique et privée. L’accroissement des échanges commerciaux et humains constitue un facteur de multiplication des épidémies. Ils s’étaient tous retrouvés avec évidence sur le quai de l’embarcadère.Cette initiative a pour le moins le mérite de faire phosphorer notre pays autour d’initiatives et de solutions.Bien au-delà du prix, c’est la relation avec la marque et l’e-commerçant qui remporte la fidélisation des clients. Le problème est que les économistes prennent souvent un modèle pour le modèle. Si les propos sur le bonheur ne datent pas d’hier, et remontent même jusqu’à plus de 2000 ans, il n’a jamais autant été médiatisé et autant influent.Les tests de personnalité en tous genres censés mesurer ce qui nous motive ou nous convient prennent rapidement des allures d’injonctions. Entraîner notre attention pour ramener notre esprit au calme et à la clarté. Nombre de travaux, à commencer par le travail domestique et l’apprentissage se font en dehors de l’emploi. Il estime les « trente glorieuses » comme une sorte d’erreur historique, période pas précisément considérée heureuse par ses contemporains.Depuis 2000 ans on tient des propos sur le bonheur. Une société de consommation qui promet le bonheur mais ne tient pas ses promesses, relève Jean-Thomas Trojani justice qui y voit l’importance de la déception, comme une notion venant s’inscrire en creux dans celle du bonheur aujourd’hui et qui lui est intimement liée.Les entreprises, au travers de partenariats publics-privés, leur inscription dans des pôles et réseaux d’innovation, sont appelées à jouer un rôle moteur. L’autre difficulté réside dans le déséquilibre croissant entre une offre internationale de solutions foisonnantes et sophistiquées et une demande locale parfois faible, et toujours ancrée dans les particularités de chaque pays.

Publicités